Monthly Archives: avril 2010

Polliwalks.

C’est pas à Freu, c’est à Bominable.

Le Parc Merveilleux.

A la jeune fille qui m’a parlé cet aprem au Virgin: Pourrais-tu m’envoyer un mail s’il-te-plaît??

Deuxième jour.

Argh, je me demande s’il n’y a pas un E à « mordu ». Désolée.

De retour.

Et voilà.

Quelques jours de silence, pendant lesquels j’étais à la campagne.
Compte-rendu!

Les gros lourds.

Ce qui est formidable, avec ces gens tout à fait résistibles (bien qu’ils soient apparemment persuadés du contraire), c’est qu’ils ont réponse à tout.

– Non mais j’ai un copain.
– Je cherche pas à le remplacer, hein. Juste faire connaissance…

– On a rien en commun.
– Ah! On a au moins l’amour des belles choses, n’est-ce pas!

– Je vais rejoindre mon amie en ville, là.
– Je vous emmène!

– Je suis pressée.
– On va juste boire un café…

– Je ne parle pas aux inconnus.
– Mais il faut aimer les gens, la vie est si belle, vous savez! Il y a un hotel dans le coin qui loue des chambres à l’heure?

Et si on a le malheur de lui dire qu’on a pas de temps à perdre, un brin énervée parce que l’hurluberlu nous colle depuis dix minutes avec sa bagnole qui bloque toute la rue, il s’enfuit bien sûr lâchement en nous traitant d’hystérique, voire pire (vous imaginez).

On répond merci poliment, il prend ça pour un encouragement, on l’envoie balader ou on l’ignore, on se fait insulter au passage. Super…

La prochaine fois, promis, une BD.

Je vous avais déjà montré ce dessin, à moitié colorié, il y a longtemps… là j’ai enfin trouvé le courage de le finir! J’ai dû y passer au moins vingt heures, en tout. Pour rien, vu que je ne sais pas du tout quoi en faire, en plus…
L’original est très grand, je le mettrai peut-être dans la chambre de Cerise si ça l’intéresse.